- Les top-sites -

Réclamez vos BE pour le vote




 
C'est la rentrée à Auradon Prep ! Nous recherchons des Vilains, des Gentils, et des habitants du monde réel ! Nous manquons de garçons. Venez nous rejoindre, ne soyez pas timides !

Partagez | 
 

 Bells of Freedom (Pv: Carlos)

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
avatar
Fiona DunBroch
❦ colombes : 77
Date d'inscription : 19/08/2016
Age : 26
Localisation : Dans les jardins de l'école

MessageSujet: Bells of Freedom (Pv: Carlos) Sam 27 Aoû - 5:51


   
Fiona DunBroch & Carlos De Vil
   
   
Bells of Freedom

   
La nuit déjà bien installé, le vent qui sifflait sa douce mélodie entre les branche des arbres et une orage qui faisait rage voilà comment Fiona princesse de Dunbroch passa sa toute première nuit au sein de l'école d'Auradon. Arrivé le matin même, Fiona avait passé la plus part de sa journée à errer entre les nombreux couloirs de l'établissement dans l'espoir d'y trouver des points de repaires afin de ne pas arriver en retard à ses cours. Que dirais les professeurs si celle-ci ce permettait de se pointer après la début des cours? Ils ne seraient probablement pas très content.  Cependant cette journée qui pouvait semblé des plus ordinaires avait complètement épuisé la rouquine qui à la recherche d'un peu de repos c'était diriger vers sa chambre. Malheureusement bien que sa tête présente plusieurs signe de fatigue sa tête elle en avait décidé autrement et jamais elle ne fut capable de s'endormir...La pouasse! Elle se tortilla dans tous les sens des heures durant, mais rien n'arriva. Alors poussant un long soupir de désespoir face à cette triste réalité, Fiona se redressa vivement de sa couchette et scruta les moindres recoins de ses nouveaux appartement. Pourquoi? Tout simplement pour s'assurer que rien n'avait changer de place. Une réaction plutôt stupide dans un endroit comme celui-ci...Non?

Plusieurs interminable minutes ce passa sans que la princesse ne daigne bouger le petit doigt, mais au final celle-ci se tourna vers sa table de chevet et agrippa la petit boite sur laquelle on pouvait clairement lire 12:00. Quoi juste ça! Déposant violemment l'objet sur la chétive table en bois, Fiona sauta hors de son lit et enfilant sa robe de chambre partit en direction des cuisines bien décidé à ne pas passer une nuit blanche. Qu'avait-elle en tête? Pas grand chose si ce n'est l'idée d'aller ce chercher un bon verre de lait présumant que cela l'aiderait à s'endormir. Réalité ou illusion? Va savoir. Bref près d'un quart d'heure plus tard, la jeune femme atteigne sa destination et franchissant les lourdes de portes en métal elle se mit à la recherche du réfrigérateur. Par chance cela ne lui prit guère de temps pour le trouver et presser de retourner dans son lit douillet celle-ci s'y précipita. Dois-je vous dire qu'elle ne perdit point une seconde pour se servir sa boisson? Bien sure que non! Donc affichant une large risette de satisfaction, la princesse empoigna le contenant et débuta sa précieuse dégustation. Un...Deux...Trois...Tout à coup un vacarme assourdissant résonna non lui derrière elle et se retournant vivement pour voir ce que c'était la rouquine échappa son verre qui éclata en milles miette au contact du sol. Merde! Se raclant légèrement la gorge afin de s'éclaircir la voix, Fiona avança de quelques pas en scrutant les alentours et demanda calmement :


- Qui est là?


Sur ces mots prononcés avec une certaine fermeté dans le but que son inviter sache qu'elle n'avait aucunement peur, l'altesse au cheveux de feux porta une main à son dos habituellement armé de son arc et s’avança de nouveau dans la pièce aux allures lugubres. Cela dit les armes étant interdit au sein de cet établissement Fiona se ravisa rapidement en ramenant sa mains contre son flanc. De toute façon avec ses capacités d'archère le mur aurait eu plus de chance d'avoir mal que son invité. Hé oui elle était une terrible archère! Ne pouvant rien faire de plus que d'attendre patiemment qu'on veuille bien venir illuminer sa lanterne, l'altesse aux cheveux de feux ce contenta de continuer son minutieux examen des lieux en nettoyant prudemment la gaffe qu'elle venait de faire...Que pouvait-elle faire d'autre? Qui sait peut-être qu'en fait ce n'était que son imagination et que celle-ci ce retrouvait à parler toute seule...Attendons de voir.



(c) fiche:WILD BIRD, flowers texture: mirandah & gifs:


   


Dernière édition par Fiona DunBroch le Ven 2 Sep - 23:17, édité 2 fois


❝ Just Let Me Be Free ❞
My heart beating, my soul breathing
I found my life when I laid it down
Upward falling, spirit soaring
I touch the sky when my knees hit the ground BY LIZZOU
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
Carlos De Vil
❦ colombes : 278
Date d'inscription : 19/10/2015

MessageSujet: Re: Bells of Freedom (Pv: Carlos) Sam 27 Aoû - 12:52



"Bells of Freedom"

There is nothing better than a friend, unless it is a friend with chocolate. - Linda Grayson


Cruella n’avait jamais été une bonne mère. Elle n’avait jamais donné une once d’amour, de respect, ou même d’attention à son fils. Il était pour elle rien de plus qu’une boniche, voir un petit toutou dans ses bons jours.  Elle ne l’avait jamais aidé à faire ses devoirs, ou apprendre à se débrouiller dans la vie. En réalité, la seule chose qu’elle lui avait apprise, c’était l’obéissance sans faille. Peut importe ce que sa mère disait, Carlos obéissait. Même s’il ne le voulait pas, il le faisait. Et puis Mal est entré dans sa vie, et il a du apprendre à désobéir tout en obéissant. Autrement dit, dans l’ordre des priorités, Mal devait toujours passer en premier, s’il ne voulait pas avoir d’ennuie, et vu ce que sa mère savait lui faire subir, c’était dire à quel point il pouvait la craindre… Enfin, tout ça lui avait servit, parce qu’avec le temps, il apprit à se fondre dans la masse des autres élèves pour éviter Mal, et la discrétion la plus grande, pour éviter que sa mère ne découvre ce qu’on lui faisait faire.


Et grâce à ça, une fois arrivé à Auradon, il ne mit pas très longtemps pour trouver le chemin des cuisines, et très très vite, c’est devenu une habitude d’y faire des voyages nocturnes dans le but d’y trouver un peu de chocolat, boire un peu de lait, ou faire un repas de minuit, quand il avait un peu faim. La seule chose qui compliquait un peu sa tâche, c’est le fait que Camarade ne le quitte jamais. C’était plus difficile d’entrer dans les cuisines avec le chien que tout seul, c’est pourquoi, par moment, il était obligé de se montrer sévère, et de lui dire de rester dans la chambre, comme il l’avait fait ce soir là. Seulement, ça lui brisait le coeur, et à chaque fois, il finissait par faire demi-tour et récupérer Camarade. C’était plus fort que lui, il avait été traité trop comme un « chien » pour faire ça à quelqu’un d’autre, et surtout à un véritable chien.

Et c’est comme ça qu’aux alentours de minuit et quart, il se retrouva dans la cuisine d’Auradon, un chien dans ses bras, à la recherche de chocolat dans les placards. Seulement, il n’était pas seul, et il avait pas prévu ça. Aussitôt que la voix d’une autre personne se fit entendre, Carlos posa Camarade au sol, et chercha d’où venait la voix. Si c’était un professeur, il détalerait aussitôt, laissant le chien pour faire croire qu’il était la source du bruit, si c’était un élève, ça lui ferait un camarade de fortune avec qui il pourrait partager une tablette autour d’un vers de jus de pomme. Il avança tout doucement, sans faire le moindre bruit, guettant la personne de loin. A première vu, ce n’était pas un professeur, du moins, il ne reconnaissait pas la jeune femme entant que tel. En s’approchant encore un peu, toujours aussi discrètement, il en eu la certitude.

Il se montra alors, pour ne pas jouer les fantômes des cuisines plus longtemps. Carlos sourit légèrement à l’idée de ne pas être le seul à chiper de la nourriture en pleine nuit. « Carlos De Vil, explorateur des cuisines dans la nuit. Je suis heureux que tu ne sois pas un professeur, j’aurai eu du mal à expliquer pourquoi je fouine dans les placards à cette heure-ci. » Le jeune homme retourna farfouiller dans son placard, mais continua de s’adresser à la jeune femme, un peu plus loin, près des frigos. « Tu devrais faire attention, si tu viens la nuit, il faut éviter de faire trop de bruit. » Il en sortit un balais et une pelle pour nettoyer les dégâts, après tout, c’était aussi un peu de sa faute, il avait fait peur à la demoiselle.


Code by Sleepy


 
Cruella de Vil had never wanted a child, she’d wanted a dog. So what could be better than turning her needy little brat into her very own pet wolf? But her darkest secret, the one she holds deepest in her heart, isn’t anything she’s done; she’s afraid of the monster she’s created.

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
Fiona DunBroch
❦ colombes : 77
Date d'inscription : 19/08/2016
Age : 26
Localisation : Dans les jardins de l'école

MessageSujet: Re: Bells of Freedom (Pv: Carlos) Ven 2 Sep - 23:12


   
Fiona DunBroch & Carlos De Vil
   

Bells of Freedom

   
Pendant qu’elle s’attelait à la tâche de ramasser les méandres de sa maladresse, la princesse fût interrompue par la voix d’un jeune se présentant sous le nom de Carlos et décida en la voyant au sol de venir lui donner un petit coup de main. Trop aimable. Cependant malgré toute la gentillesse que celui-ci lui témoignait quelque chose la chicotait, mais quoi? Elle avait beau chercher du plus profond de sa mémoire rien ne lui venait. Puis soudain le déclic ce fit dans sa tête, son nom de famille était le même que celui de la méchante Cruella ce qui voulait donc dire qu’il en était son fils. Oui ça lui revenait enfin! Carlos était en fait l’un des quatre premiers enfants de méchants à avoir intégré le lycée d’Auradon. Voilà! Alors esquissant un bref sourire se disant qu’elle n’avait rien à craindre vu la réputation leur ayant été attribué, Fiona se redressa lentement et alla chercher une lingette humide afin de nettoyer convenablement la surface tâché jetant au passage un rapide coup d’œil à son invité. C’est vrai qu’avec c’est fringue typique de l’île le jeune homme pouvait paraitre épeurant, cela dit son aura n’en dégageait rien de très méchant…Au contraire! Finissant son petit nettoyage qui devait lui avait pris un bon deux minutes, la jeune femme se remit calmement sur ses pieds et poussant un petit rire repensant aux paroles de Carlos qui croyait à tort qu’elle était un professeur celle-ci déclara d’une voix amusée :


- Ne t’en fais pas je n’ai pas encore l’âge d’être professeur alors pas besoin de devoir t’expliquer puisque je suis probablement ici pour la même chose que toi.


N’ayant nullement l’intention de le réprimander sur sa sortie nocturne, la jeune femme se contenta de sourire en replaçant l’une de ses mèches de feu qui lui était retombée dans le visage. Elle laissa ensuite s’écouler quelques secondes pouvant semblées interminable avant de discrètement tourner les talons et de se diriger vers le lavabo de métal où elle se lava rapidement les mains. Puis revenant tranquillement à sa place initiale, ce qui veut dire en face du jeune homme, la princesse jeta un bref regard aux environs dans le simple but de s’assurer que cette fois il n’y avait plus personne de dissimulé dans les nombreux recoins de la vaste cuisine pour finalement venir se verser un deuxième verre de lait qu’elle cala presque aussitôt. Enfin elle l’avait eu! Ce n’était pas trop tôt. Bref  son contenant à présent complètement vidé, la rouquine posa délicatement son gobelet au centre du comptoir évitant ainsi un risque d’accident potentiellement élevée avec elle et se racla discrètement la gorge afin de déclarer d’une voix douce :


- Moi c’est Fiona DunBroch tout le plaisir est partagé mon cher Carlos.


S’inclinant légèrement comme elle avait l’habitude de le faire à la maison, Fiona plongea ses iris d’un vert éclatant dans ceux du garçon et lui fit un petit sourire hochant quelque peu la tête en signe de salutation. Peut-être pouvait-elle paraitre étrange en faisant un tel geste, cependant c’est ainsi que chez elle à DunBroch les gens de la haute classe ce présentait. En fait je crois que c’était le cas de tous les royaumes, non? Peu importe. Elle resta donc ainsi telle une statue de marbre un bon deux minutes durant jusqu’à ce qu’elle décide d’elle-même de se relever doucement et de répondre d’un ton plutôt amusé à l’affirmation de Carlos. Rien que pour l’agacer un peu. Sans méchanceté bien sûre!  


- Je m’en doute, mais il faut également faire attention pour ne pas jouer les fantômes non plus sinon on risque d’effrayer involontairement les passants…Pas vrais?


Lâchant un léger sourire tout ce qu’il y a de plus chaleureux puisqu’elle venait de faire une mince allusion à la façon dont le jeune homme c’était présenté à elle, lady DunBroch vint délicatement poser l’une de ses mains sur ses lèvres et ouvrit de grand yeux angoisser en réalisant qu’elle venait probablement de le froisser contre sa volonté. Loin de là l’envie de le blesser! Au contraire elle voulait simplement rigoler un peu de la situation, était-ce mal? Je ne crois pas. Donc cherchant rapidement une échappatoire afin de réparer sa faute plutôt malhabile, Fiona laissa son regard d’émeraude se balader sur l’ensemble de la pièce en se creusant la cervelle de fond en comble lorsque son attention fut attirée par quelque chose. Elle crut d’abord à une illusion provoqué par son manque de sommeil, mais en y regardant de plus prêt réalisa que c’était bel et bien un chien. Oui oui un vrai chien! Affichant alors un large sourire de bonheur bien contente d’en voir un à l’école, la jeune princesse se retint difficilement de sautiller de joie et se contenta au final de seulement exprimer son sentiment sur une voix clairement enjoué.


- Hoooo qu’il est mignon! Je peux le caresser?


N’attendant même pas la réponse, la rouquine fit un rapide pas vers l’avant et tendit tranquillement sa main vers la boule de poile. Allait-il la mordre ou bien la laisser faire? Ca elle n’en savait strictement rien, mais une chose est sûre c’est que celle-ci ne pouvait s’empêcher de réagir de la sorte en voyant de si adorables créatures. Pourquoi? Tout simplement parce qu’elle les adorait! C’est entre autre la raison pour laquelle elle aimait passer des heures sur son cheval à parcourir les nombreux prés de sa contré où elle avait la chance d’en voir sous l’état sauvage. Haaa l’équitation…Quel plaisir! Affichant une mince risette se remémorant toutes les belles escapades faites en compagnie de son beau Tempête, Fiona poussa un furtif soupir de chagrin se rappelant à quel point sa fidèle monture lui manquait et abaissa son regard au sol dans un signe de réflexion. Avait-elle oublié son compagnon? Aucunement! Elle se laissa simplement son esprit divaguer sur son passé en attendant une réaction de la part d’un des deux. Que pouvait-elle faire d’autre? Le forcer à lui parler? Jamais de la vie!



(c) fiche:WILD BIRD, flowers texture: mirandah & gifs:


   


❝ Just Let Me Be Free ❞
My heart beating, my soul breathing
I found my life when I laid it down
Upward falling, spirit soaring
I touch the sky when my knees hit the ground BY LIZZOU
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

Contenu sponsorisé

MessageSujet: Re: Bells of Freedom (Pv: Carlos)

Revenir en haut Aller en bas
 
Bells of Freedom (Pv: Carlos)
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Sénateur Carlos Fritz Lebon: un homme malhonnete et dangereux
» Ki manti sa -a ???- Rapport de Freedom House /sujet fusionne
» Carlos Nunez
» freedom for Leonard Peltier!
» Ecrivain Carlos Fuentes propose protectorat Onusien écart des élites corrompues

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Descendants :: Hors Jeu :: Corbeille :: saison 2 :: rp terminé ou abandonné
-
Sauter vers: