- Les top-sites -

Réclamez vos BE pour le vote




 
C'est la rentrée à Auradon Prep ! Nous recherchons des Vilains, des Gentils, et des habitants du monde réel ! Nous manquons de garçons. Venez nous rejoindre, ne soyez pas timides !

Partagez | 
 

 Il vint un moment où il fallut qu'elles se parlent

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
avatar
Invité
Invité

MessageSujet: Il vint un moment où il fallut qu'elles se parlent Mar 6 Oct - 21:19

Averil longeait le couloir, évitant le flot d’étudiant bien plus pressé qu’elle. Les cours venaient de finir et la rouquine, studieuse, voulait aller à la bibliothèque pour emprunter quelques livres pour faire des recherches supplémentaires sur le cours auquel elle venait d’assister. Elle tourna au bout du couloir et se retrouva devant l’impressionnante porte d’entrée qu’elle cherchait. Avy adorait cette école, elle avait des airs de Poudlard, c’était un roman qu’elle avait adoré étant jeune. Et puis les bibliothèques, c’était sûrement l’un de ses endroits favoris ! Des histoires et du savoir, tant de choses condensées en un si petit objet.

Elle se dirigea d’un pas assuré vers le coin de la littérature des Etats-Unis d’Auradon, le thème cette année, et passa son doigt sur les ouvrages pour en lire les titres. « Mythes et légendes contemporaines des Etats-Unis d’Auradon », « Les sirènes de la mer Sérénissime », « Les Mille et uns contes du désert d’Auradon »… Elle se saisie de ce dernier et l’ouvrit en son milieu, murmurant quelques lignes attrapées au passage :


    « On s’aperçut du tremblement de l’île dans le vaisseau, d’où l’on nous cria de nous rembarquer promptement ; que nous allions tous périr ; que ce que nous prenions pour une île était le dos d’une baleine. »


Ah ! Sindbad le marin, un conte bien connu… Averil savait qu’il était inspiré des aventures d’Aladdin, l’un des Princes d’Auradon. D’ailleurs, la plupart des contes des Mille et uns contes faisaient référence à ses aventures à lui et à sa femme. On n’entendait plus parler d’eux depuis quelque temps d’ailleurs.

Avy s’apprêtait à reposer le livre à sa place, lorsqu’elle se rendit compte qu’une jeune fille la regardait. Son visage lui disait d’ailleurs quelque chose… Oh ! Oui ! Elle était dans son groupe d’écriture et dans sa classe de littérature !
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Invité
Invité

MessageSujet: Re: Il vint un moment où il fallut qu'elles se parlent Mar 6 Oct - 21:35

Ce cours avait été plus qu'intéressant et passionnant. Je n'en avais pas raté une miette.
Alors que les autres élèves été pressés, moi je me dirigeais calmement vers la bibliothèque afin de continuer l'écriture de la petite fiction que j'avais commencée.
J'entrais et allais vers une table et vis à ce moment là une jeune fille rousse que j'avais vu en cours peu de temps avant. Etant de nature plutôt ouverte j'avançais vers elle.
"Salut. Tu es en cours de Lettres toi aussi c'est ça? Je m'appelle Alina."
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Invité
Invité

MessageSujet: Re: Il vint un moment où il fallut qu'elles se parlent Mar 6 Oct - 22:03

    « Salut. Tu es en cours de Lettres toi aussi c'est ça? Je m'appelle Alina. »


L’autre étudiant lui adressait un sourire chaleureux qui mit tout de suite Avy en confiance. Elle lui rendit un sourire timide, polit, et relâcha le livre sur son étagère.

    « C’est ça. Je suis Averil, ou Avy comme tu préfères. »


Alina avait tout de sympathique et n’angoissait pas du tout sa camarade de classe effarouchée. Présentement, elle se disait qu’elle ferait mieux de dire quelque chose d’autre à Alina afin de continuer la conversation et peut être se faire une première amie, mais c’était plus compliqué à faire que prévu et elle se retrouva à regarder ses pieds en silence. Hum hum, ce n’est pas bon ça, il ne faut pas se laisser aller.

Une réponse lui traversa la tête d’un coup et elle la releva brusquement, rejetant son bras en arrière dans le même mouvement qui vint taper contre l’étagère derrière elle de laquelle tomba un livre qui atterrit sur le sommet de son crâne pour finir sa course sur le sol, exhibant fièrement sa couverture où l’on pouvait lire le titre « L’homme qui n’était que malchance ».

Avy se mordit les lèvres et balbutia, en se penchant pour ramasser le livre :

    « Désolé… je crois que ce livre est fait pour moi. La malchance, c’est un peu mon quotidien ! »

Revenir en haut Aller en bas
avatar
Invité
Invité

MessageSujet: Re: Il vint un moment où il fallut qu'elles se parlent Mar 6 Oct - 23:16

De toute évidence elle avait l'air timide. Je pense qu'il va falloir que je débute la conversation.
"Quel livre lisais-tu?" Lui demandais-je en souriant, voyant qu'elle voulait remettre un livre en place.

Elle voulu faire quelque chose, mais sa main fit tomber un livre sur sa tête avant qu'il ne termine au sol.
"Est-ce que ça va? Tu ne t'es pas fait mal?"
La pauvre, sa timidité la rendais maladroite. Je ne pensais pourtant pas être aussi intimidante.
Elle fit un commentaire sur le titre du livre qui venait de lui tomber dessus, ce qui me fit rire.
"Tu n'as pas à t'excuser. Du moment que tu n'as rien c'est le principal."
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Invité
Invité

MessageSujet: Re: Il vint un moment où il fallut qu'elles se parlent Lun 12 Oct - 19:54

    « Ah, non ça va merci ! J'ai malheureusement l'habitude que ce genre de chose m'arrivent. »

Avy tourna le livre dans ses mains plusieurs fois afin de vérifier qu'il n'était pas abîmé par sa chute. Qui pouvait bien lire un livre pareil...
Elle le replaça sur son étagère comme elle put puis montra la couverture du livre à sa camarade. C'était un livre épais et lourd à la reliure brune, une édition de qualité avec des pages agréables sous les doigts.
Le regard sur le livre, elle répondit distraitement :

    « Ce sont Les Milles et uns contes du désert d'Auradon, tu connais ? »

Puis relevant les yeux, elle croisa ceux d'Alina, bleus comme ceux de sa mère. Ses cheveux étaient bruns, tout comme sa peau, ce qui la rendait typiquement originaire de la région d'Agrabah. C'est à ce moment-là que cela fit "tilt" dans la tête de la rouquine. Pour qu'une étudiante vienne d'Agrabah il fallait sûrement pas mal de moyens, et puis... enfin, elle ressemblait beaucoup à sa mère.

    « J'ai l'impression que ma question est très stupide... Tu es la fille d'Aladin et de Jasmine, non ? »
    demanda-t-elle avec un petit sourire embarrassé.

Revenir en haut Aller en bas
avatar
Invité
Invité

MessageSujet: Re: Il vint un moment où il fallut qu'elles se parlent Mar 13 Oct - 0:25

"Je suis un peu gaffeuse aussi, je te rassure." Lui dis-je en souriant.

Le livre était celui qu'ils avaient fait en reprenant les aventures de mon père. Je souriais à chaque fois que quelque chose avait un lien avec lui.
"Oh oui ça je le connais, très bien même. Dans les moindres détails."

Elle me demanda si j'étais la fille d'Aladdin et Jasmine.
"Oui Aladdin est mon père. Et tu veux que je te dise, je préfère la version que j'ai faite moi de ses aventures que ceux qu'ils ont racontés et modifiés dans ce livre là." dis-je en lui souriant et rigolant.
Une chevelure rousse, des yeux bleus...
"Tu es la fille de Mérida?"
Revenir en haut Aller en bas

Contenu sponsorisé

MessageSujet: Re: Il vint un moment où il fallut qu'elles se parlent

Revenir en haut Aller en bas
 
Il vint un moment où il fallut qu'elles se parlent
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Suite quand les harpies attaquent...
» Quel moment vous a le plus marque dans l'annee electorale USA?
» En ce moment à la télé...
» Un moment de déprime [Libre]
» Un petit moment de réconfort

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Descendants :: Hors Jeu :: Corbeille :: Saison 1 :: ❧ Anciens Rp
-
Sauter vers: